FN : le BLOEUF de Mèze

Publié le 17 Juin 2014

Le front national à Mèze, qui se définit comme un front anti-système vient de nous démontrer ses limites en faisant une quenelle à ses électeurs. En démissionnant, les deux élus tête de liste ont abandonné les 18% de votants qui leur faisaient confiance.

Rappelez-vous Citoyens, de la propagande de Bouchereau et de Yamina Vion qui vous promettaient monts et merveilles et surtout le changement : la seule chose qui ne change pas, c’est la stratégie du Front National !

Ce parti xénophobe n’est qu’une vaste fumisterie qui utilise la peur et le rejet de l’autre afin d’accéder au pouvoir. Mais quand il faut mettre les mains dans le cambouis il s’enfuit !

Nous somme bien conscients que dans les 18% d’électeurs, il y avait de véritables attentes, au vu de la situation économique et sociale de notre pays. Bon nombre d’électeurs ont été trompés autant par la droite Zarkoziste que par les politiques PS /Vert, et se sont tournés vers le FHaine par manque de perspectives révolutionnaires.

A Mèze le Populisme à permis que la mairie soit contaminée par trois membres de ce parti dont deux ont jeté l’éponge après deux mois, faisant fi de toutes leurs promesses : voilà le niveau de leur engagement.

Aujourd’hui, on ne peut que constater cette réalité opportuniste et malhonnête qui est la raison d’être du FN. On pourrait penser que la candidature de Mr Bouchereau était une bulle artificielle de captation de voix pour permettre à une des listes principales d’évincer son adversaire.

Ce ne serait pas le premier coup tordu que l’on peut voir en politique et qui malheureusement éloigne le peuple à cause de ces attitudes.

Le FN a souvent été utilisé lors des élections non pas pour gagner mais pour faire perdre l’opposition et maintenir le système d’alternance droite-gauche sous couvert de pacte républicain.

En ne respectant pas le mandat pour lequel ils se sont engagés en constituant une liste, ils démontrent à quel point leurs intérêts doivent passer devant ceux du peuple. La première honnêteté d’un élu, qu’il soit de l’opposition ou de la majorité, est de tenir ses engagements.

Pensant faire un vote contestataire, les électeurs du FN n’ont fait que renforcer la position de ceux qui gèrent l’exploitation d’un système capitaliste.

Nous pensons aujourd’hui, que seule une réflexion politique collective, sur des engagements d’une gauche révolutionnaire, populaire et ouvrière, amènera de réelles solutions dans nos vies.

Balayons ces enfumeurs !

Il est temps d’ouvrir de nouvelles perspectives d’avenir pour notre quotidien en partant de notre réalité : de nos besoins sociaux , d’ emploi , de salaire , de logement , d’éducation , d’ une égalité sociale réelle comme il a été proposé au sortir de la guerre par la création du Conseil National de la Résistance (CNR ) qui nous a mis en place les quatre branches de la sécurité sociale (retraite ; famille ; accident de travail et maladie ), la nationalisation des grands groupes industriels qui avaient collaboré avec l’Allemagne et le gouvernement fasciste de Pétain.

Il est temps de revenir à une organisation révolutionnaire. Ce n’est pas un gros mot. Rappelons-nous 1789 où, de sujets du roi, nous sommes devenus des citoyens.

Rouges vifs vous le dit : le FN vous prend pour des idiots !

Repost 0