Midi Libre du dimanche 2 novembre. Mèze : Une association pour Frédéric-Mistral

Publié le 3 Novembre 2014

Les habitants de la résidence HLM s'organisent.

Entre les blocs 3 et 4, les réunions s'enchaînent à la résidence HLM Frédéric-Mistral. À l'initiative de l'association « Rouges Vifs », près de quarante habitants étaient rassemblés, samedi 25 octobre, afin de définir des perspectives collectives visant l'amélioration de la vie dans ce quartier. Pour y parvenir, la création d'une association de résidents occupait l'ordre du jour.

Très constructifs, les échanges ont tout d'abord porté sur les résultats d'un questionnaire transmis à l'ensemble des résidents. Les retours permettaient alors d'établir les carences constatées par les locataires en matière d'équipement. Et la liste a été longue : chauffage, alimentation en eau chaude, sécurité incendie, fuites, gestion des encombrants, absence de jardins d'enfants, absence de ralentisseurs... Les habitants ajoutaient à cet inventaire des problèmes de tapage nocturne et l'impossibilité de fermer les portes d'entrée de la plupart des immeubles.

" Je m'engage à organiser une rencontre entre votre association et Hérault Habitat. " Christophe Morgo, conseiller général.

Directement visé, Hérault habitat - bailleur financé par le conseil général – n'avait pas répondu présent à l'invitation. Le conseiller général du canton de Mèze, Christophe Morgo, avait pour sa part fait le déplacement : « Hérault habitat est en charge de construire du logement social, avec de moins en moins de moyens, soulignait l'élu. Néanmoins, plus de deux millions d'euros seront investis en 2015 sur la résidence. » Un chantier de réhabilitation concernant une soixantaine de logements doit en effet débuter au début de l'année prochaine. « La création d'une association permettra enfin d'avoir un interlocuteur, poursuivait Christophe Morgo. Je m'engage à organiser une rencontre entre les représentants de votre association et les responsables d'Hérault Habitat avant la fin du mois de novembre. »

Suite à cette intervention, une liste de vingt noms émergeait pour porter le futur projet associatif. Celui-ci devra permettre de recevoir les doléances des habitants avant de les hiérarchiser et de les porter à la connaissance du bailleur. Par ce biais notamment, l'association visera également à créer du lien social entre les résidents.

Midi Libre du dimanche 2 novembre. Mèze : Une association pour Frédéric-Mistral

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :